En Avril ne te découvre pas d’un fil …

… de couture.

J’aime le mois d’avril. Généralement c’est le mois des premiers beaux jours et il y a quelques années, un 1er Avril (!), j’épousais celle qui me supporte chaque jour.
Donc au mois d’avril j’essaye de trouver la petite attention, la surprise décalée, hors de nos habitudes, qui permet d’alimenter le feu de l’amour!

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

Photo : AFP

Il y a trois ans c’était  un dîner dans les cuisines du Ritz qui nous faisait mettre le doigt dans le monde de la bonne cuisine et apprécier l’ambiance des beaux hôtels.

Cette année, direction un très beau palace parisien, pour une après-midi autour d’un thé accompagné de quelques sucreries et mini sandwichs.Prendre le thé dans un palace rien de très existant me direz-vous ? Et si ce thé n’était que l’accompagnement de quelque chose de plus … sensuel, romantique, glamour, comme un défilé de mode !

C’est ce que propose le Bristol avec les « Samedi de la mode« . Quelques samedis dans l’année qui sont l’occasion de découvrir une marque en  privilégié. J’ai de la chance, ce samedi là c’est une belle marque française qui renaît, la Maison Lejaby Couture.

Le bristol

Notre Fiat Panda confiée au bon soin du voiturier qui ne laisse à aucun moment transparaître son étonnement face à ce véhicule au standing pas très « palace »,  nous voilà franchissant la porte à tambour du Bristol.

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

Marbre blanc, grands espaces, chics et lumineux. Magnifiques bouquets de fleurs, roses par ici, bégonias par là. Rien n’est trop clinquant, finalement assez sobre. Nous demandons notre chemin, personnel prévenant, tout en simplicité.

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

Direction l’ancien restaurant d’hiver où sont installées une vingtaine de petites tables. Une grande pièce ovale, moquette épaisse au sol, boiseries et grandes tapisseries sur les murs, lustres étincelants, contrastent avec la sobriété du reste de l’établissement.

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

Installés idéalement nous commençons par un thé vert délicatement parfumé, avec une douce astringence. Devant nous, deux assiettes, gourmandises sucrées dans l’une, salées dans l’autre.

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

C’est excellent et si les mini sandwichs sont présentés par paire, les sucreries présentées à l’unité obligent à des arrangements et des compromis. Autre solution, faire comme moi, profiter d’un moment d’inattention de Madame et se servir discrètement … « euh, non, j’ai rien touché! »

Maison Lejaby Couture

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

La marque Lejaby doit forcément vous dire quelque chose, par sa notoriété et/ou par son actualité récente qui a failli la voire disparaître sans une volonté farouche de quelques uns de conserver un savoir faire haut de gamme français. Finalement l’aventure continue et ce jour là je ne le regrette pas.
Une trentaine de modèles mélangeant maillots de bain, lingerie et nuisettes. Des couleurs, des découpes, des volumes, des transparences, coup de cœur pour 3 modèles.

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

Autant vous dire, c’est notre premier défilé « en live ». Des défilés de mode, nous avons en tête le stéréotype des défilés de haute couture avec mannequins proches de l’anorexie et sourire de jour de deuil …
Ici rien de cela. Les mannequins ont des formes, elles ne mesurent pas toutes 1,90m et surtout elles présentent toutes un sourire qui donne à ce défilé une ambiance très décontractée, on serait presque à la plage avec ces beaux maillots de bain.

Champagne, hibiscus, émotion

Pour finir cet instant hors du temps, nous est servi une coupe de champagne avec un dessert : les surprises s’enchaînent.
C’est notre première visite au Bristol mais c’est un établissement que je connais bien virtuellement par le biais de son chef de cuisine, Eric Frechon et son chef pâtissier Laurent Jeannin.
Depuis que j’ai acheté le livre d’Eric Frechon (une belle réussite) j’en ai réalisé et publié un bon nombre ici même.

Alors pourquoi ne pas avoir encore franchi la porte du restaurant du Bristol pour y manger ?
Sûrement un peu une question de prix, mais quand j’aime je ne compte pas ou du moins je sais faire l’effort.  La véritable raison doit être plus proche de l’appréhension, la peur d’être déçu. J’idéalise tellement le moment que je trouve toujours un bon prétexte pour repousser un repas que pourtant je ne peux qu’imaginer exceptionnel.
Bon j’arrête la psychanalyse et revenons à la cuisine et plus particulièrement au dessert que l’on nous apporte avec la coupe de champagne. Et là je crois rêver  j’ai devant moi le « Pamplemousse et Campari en sorbet, tendre gelée d’hibiscus » un dessert que j’ai du préparé au moins 3 fois  à la maison pour des amis, en version complète ou allégée sans le sorbet pour un pré-dessert. Je vais pouvoir goûter l’original de ce fameux dessert, ici, au Bristol, le vrai, pas la copie que je prépare laborieusement dans ma cuisine !!!

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture
Émotion, première cuillère. Eh bien cette gelée d’hibiscus est aussi bonne qu’à la maison. Elle me régale encore par son subtil dosage entre l’acidité et le sucrée. Je ne vais pas faire le faux modeste, je suis assez fier de retrouver les mêmes goûts dans ce dessert made in Bristol que dans ma version maison. Finalement je ne bosse pas si mal que ça !

Petites attentions …

L’instant magique commence à prendre fin et nous voilà chacun avec un joli sac à l’image de la marque Lejaby avec à l’intérieur l’ultime petite attention qui fera durer le souvenir du moment : 2 jolis sous-vêtements en dentelle.

Jusqu’au bout le plaisir continue et finalement au moment de régler la note* de cette après-midi je ne pense même pas au prix. Je me dis simplement qu’avant de partir on va faire un petit détour par le restaurant, jeter un œil à la carte et se promettre que dans pas longtemps on revient et pas que pour le thé …

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture

* 70€ par personne.

www.maisonlejabycouture.fr

 

Un samedi au Bristol   Thé, champagne, gourmandises et défilé Maison Lejaby Couture