3 ÉTOILES   Frédéric AntonRevue de presse rapide du nouveau numéro du magazine « 3 ÉTOILES – L’art de la haute gastronomie ».

Pour ce numéro 31 c’est le médiatique Frédéric Anton chef du Pré Catelan qui est en couverture. Et celui qui me dit qu’il ne sait pas qui est Frédéric Anton je le condamne à visionner MasterChef en boucle pendant une semaine. Suplice ou plaisir … je vous laisse juge !

Oublions la télé et voyons un peu ces quelques 105 pages de papier glacé.
3 ÉTOILES ne coute pas le prix d’un repas gastronomique mais quand même on est dans le haut du pavé : 11 € le numéro. Pourquoi pas si le contenu suit.

Le menu s’il vous plait

Première originalité : 2 menus sont insérés au coeur du magazine. Des menus cartonnés, détachables, qui reprennent les visuels, les couleurs des originaux.
Ce mois ci avec ces menus vous pourrez vous imaginer au Prè Catelan chez Frédéric Anton ou alors chez Edouard Loubet au domaine de Capelongue. Détail amusant le menu du Pré Catelan doit être la version pour MaDame, il n’y a pas de prix !!! Celui d’Edouard Loubet ne vous épargne rien ! Regardez la vidéo en fin d’article vous comprendrez à quoi ressemblent ces menus.

3 ÉTOILES   Frédéric Anton

3 ÉTOILES   Frédéric Anton

Quelques pages d’actualités, pas trop, et de toute façon l’actualité dans un trimestriel ça donne souvent des actualités plus très actuelles !

Portrait de chefs

Le reste du magazine c’est du portrait de chefs. Pour celui de Frédéric Anton c’est 8 pages de texte dont 7 d’interview. C’est bien écrit, lisible, aéré et agrémenté de beaux portraits du chef-jury à l’oeil ténébreux. On retrouve donc le menu et aussi 3 recettes. C’est une nouveauté, dans les précédents numéros il n’y avait pas de recettes. Bonne idée.
On retrouve donc La tomate préparée en fine gelée, « mazarelle » au parfum de basilic, L’oursin préparé en coque, moelleux, fine gelée au paprika et Le homard breton, les pinces croustillantes en tempura. Recettes accompagnées évidemment de superbes photos.

3 ÉTOILES   Frédéric Anton

Frédéric Anton

Deuxième portrait : Jean-Georges Vongerichten.
Chef alsacien parti construire un empire au nouveau monde, pour moi c’est une découverte, et aussi un rappel : il n’y a pas qu’en France que l’on mange bien !

3 ÉTOILES   Frédéric Anton

Adouard Loubet

Troisième portrait : Edouard Loubet.
Ca me parle plus que le précédent ! Belles photos, 3 recettes, un menu, de la lecture.

 

3 ÉTOILES   Frédéric Anton

Philippe Labbé

Quatrième chef : Philippe Labbé.
Ceux qui suivent l’actualité parisienne des ouvertures de nouvelles tables ont surement entendus parler du Shangri-La, nouveau palace parisien, au nom exotique, au chef bien français et aux tables mixte.
Un défi pour Philippe Labbé que cette prise de fonction à la tête de trois restaurants et 80 personnes en cuisine.
Trois restaurants :
- l’Abeille, gastronomie française
- le Shang Palace, gastronomie cantonaise
- la Bauhinia, brasserie – salon de thé chic, à la mode dans les palace pour rendre le rêve plus accessible.

Et un chef de plus : Patrick Henriroux.
Encore un chef très discret. Il a repris La Pyramide, le restaurant historique de Fernand Point un chef emblématique que les plus jeunes n’ont pas connu, moi le premier.

A noté pour finir une double page consacrée à Jérôme Chaucesse le chef pâtissier du Crillon : des desserts à en lécher les pages !

Alors finalement ces 11 €, justifiés ou pas ? A votre avis ? Bien sur! Il y a un vrai boulot de rédaction, et une volonté de faire de belles choses, un beaux magazine.

3 ÉTOILES   Frédéric Anton

 3 ÉTOILES   Frédéric Anton

3 ÉTOILES   Frédéric Anton