Ferran Adrià   Une journée à elBulliFerran Adrià. Si vous êtes un gastronome un peu averti vous en avez au moins entendu parler et si en plus vous êtes chanceux vous avez peut-être pu dîner dans son restaurant, elBulli.
Très chanceux même, parce que pour dîner à elBulli  il ne fallait pas seulement sortir le carnet de chèque ou la carte bancaire mais aussi être patient : 2 000 000 de demandes de réservation pour 8 000 couverts par an. Un service unique par jour, au dîner, et une ouverture 6 mois sur 12, ça n’aide pas !

Pourquoi une telle demande? Un chef talentueux certainement, mais surtout le titre de meilleur restaurant du monde 5 années dans le classement de Restaurant Magazine. Un classement très contesté et très subjectif, comment peut-on classer un art ? sans parler de la méthode…
A défaut d’être   »Le » restaurant ultime, elBulli n’est certainement pas une gargote et mérite le détour, mais pas pour longtemps encore.
Tout ceci sera de l’histoire ancienne d’ici 1 mois puisque Ferran Adrià a décidé de fermer définitivement elBulli fin juillet 2011.

Une page se tourne, mais je vais en ouvrir plus de 500 avec cet ouvrage imposant.

Une journée à elBulli… ou presque

525 pages de cuisine d’un chef 3 étoiles ça pourrait faire peur, surtout que la cuisine de Ferran Adrià n’est pas vraiment la cuisine de monsieur tout le monde, on est au coeur de la cuisine moléculaire, d’une cuisine hors normes bien loin des traditions, une recherche constante des goûts, des textures, des formes.

Si votre unique plaisir est de vous asseoir à une bonne table, choisir ce qui vous régalera et déguster, ce livre n’est pas pour vous. Si en plus du plaisir de la table la question se pose de savoir comment le chef a trouvé les produits, comment a-t-il imaginé ces associations d’ingrédients, quel temps a-t-il pu y passer, comment travaille-t-il avec sa brigade, avec les hommes de l’ombre de la cuisine, de la salle ? Si vous vous posez toutes ces questions ce livre  est pour vous, pour vivre tout ce que vous ne vivez pas pendant  les 3  à4 heures passées à table.

Des pages chronologiques

Ferran Adrià   Une journée à elBulli

Première particularité : une double numérotation des pages !
Une numérotation classique, de page en page et une seconde chronologique, comme une pendule à chaque page qui vous indique l’heure de l’instant, l’instant des photos.

Ferran Adrià   Une journée à elBulli

 

Des photos

Beaucoup de photos, plus de 1 200, sous tous les angles, de toutes les tailles. Le chef Ferran Adrià y est à l’honneur mais aussi le personnel de cuisine, de salle, d’entretien, jusqu’aux clients qui viendront dîner ce jour là ! Rien ne vous sera épargné, jusqu’au voyage en camionnette vers le container à verre usagé, la vérification du groupe électrogène et l’inspection de la citerne d’eau potable ! On est bien loin de la cuisine, en plein dans la vie ordinaire d’un restaurant extraordinaire.

Les produits sont aussi mis en valeur, enfin surtout leurs transformations aux travers les techniques du chef. Des techniques bien loin d’être toutes accessibles au cuisinier lambda !

Les recettes

Ferran Adrià   Une journée à elBulliNous ne sommes pas en présence d’un livre de recettes et elles tardent à arriver vers la moitié du livre à la page 20:00, qui correspond au début du service en salle. Ensuite c’est une alternance entre  les clients, les plats, les recettes. Vous n’aurez pas les goûts mais tout est fait pour que le lecteur se sente « dans la place », pour que vous puissiez vivre par procuration cet instant.

Les recettes n’ont pas été choisies au hasard, elle sont représentatives d’un dîner tel qu’il pourrait être servi à elBulli au mois d’août. Trente recettes, du cocktail aux desserts. De quoi faire comme si vous y étiez, à la maison, enfin presque et à la condition d’être bien équipé.

Cependant quelques recettes ont l’air d’être tout à fait réalisables avec un peu de matériel de cuisine moléculaire  trouvable sur internet et de la patience !!! Attendez-vous à en voir une ou deux prochainement sur le blog.

Ferran Adrià   Une journée à elBulli

Ferran Adrià   Une journée à elBulli

Un glossaire de quelques pages explique les produits typiquement espagnols et certains produits et aliments peu courants.

Une histoire

Il y a donc une majorité de photos dans cet ouvrage, mais aussi de quoi lire sous forme de plusieurs insertions de fines pages de papier couleur tout au long du livre. Un thème différent à chaque fois, comme une pause dans cette immersion d’images. Un temps de lecture, pour comprendre et découvrir.

 

Ferran Adrià   Une journée à elBulli
Découvrir qu’elBulli c’est 40 cuisiniers, 8 km de marche par jour en moyenne pour chaque serveur, 350 m2 de cuisines, 200 € le repas en 2008, le plan du restaurant, un exemple de carte en quatre actes, et beaucoup d’autres choses à découvrir par vous même.

Ferran Adrià   Une journée à elBulli

Le livre se termine vers 2:00 du matin en ayant partagé une belle journée de travail de Ferran Adrià. A défaut d’avoir pu dîner à elBulli vous connaîtrez tout des coulisses du célèbre restaurant. Pour un passionné de cuisine, et des cuisines  en général, c’est un livre à découvrir, vraiment pas comme les autres.

Ferran Adrià   Une journée à elBulli