En cuisine avec Alain Passard   Christophe Blain

Crédit photo : Virginie Klecka

Alain Passard … L’Arpège… 3 étoiles au Michelin.

Voilà un chef pas très médiatique, une table discrète. J’avais pu voir quelques comptes-rendus de repas d’internautes passés chez lui, quelques vidéos, quelques recettes toujours très légumes, trop légumes pour moi!
J’avais du mal à accrocher à cet espèce de culte voué au légume, cette cuisine presque végétarienne, du mal à comprendre l’extase de certains clients face à 3 bouts de légumes dans une assiette, surtout que l’addition est aussi 3 étoiles… un peu cher pour de la carotte et de la betterave.

Donc ce livre, ou plutôt cette bande dessinée, je l’ai acheté parce que que ce n’était pas trop cher, ça change des livres de chefs à 50/70 €, et aussi après avoir vu quelques extraits pleins d’humour sur le site de l’éditeur. Achat sans grande conviction, sans rien en attendre.

La claque

En cuisine avec Alain Passard   Christophe Blain

Tellement habitué aux livres de chefs avec de belles photos, des plats très soignés, une mise en page irréprochable que cette BD au dessin un peu brouillon, avec quelques recettes sans photo, sans longs textes sur le chef et son passé pourrait laisser le passionné de cuisine sur sa faim.

En fait c’est tout le contraire qui arrive! Il y a d’abord le ton utilisé par Christophe Blain, le dessinateur. Il se met en scène dans son propre rôle, un béotien, bien loin du monde de la haute gastronomie. Un œil de curieux qui se laisse imprégner par l’ambiance des cuisines de l’Arpège, par la passion du chef Alain Passard. On se laisse prendre au jeu et au bout de quelques pages je n’ai aucun problème à m’identifier à ce personnage qui s’émerveille en permanence, jamais blasé, et je ne peux m’empêcher de penser : « le veinard » !!!!

Il ne perd pas de temps à parler du passé d’Alain Passard, c’est du direct, de l’instantané, du piqué sur le vif et c’est pour l’amateur l’impression d’être aussi dans les cuisines, de découvrir les secrets, l’intimité de l’endroit où tout se joue.
Enfin tout ne se joue pas en cuisine puisque vous découvrirez qu’Alain Passard gère aussi 3 potagers, à différents endroits, pour différents terroirs et climats.
Et évidemment là je comprends mieux ce qu’un légume cultivé et préparé par Alain Passard peut avoir d’exceptionnel avant même de le mettre en bouche. Quel travail, déjà bien en amont des cuisines !!!

Je ne connais pas du tout le monde de la BD et je ne réalise pas la quantité de travail réalisé par Christophe Blain, mais au détour d’une page on comprend que les visites du dessinateur se sont étalées sur au moins 3 années, donc un travail de longue haleine, muri, raisonné, pas du tout un stage express d’une semaine enfermé en cuisine.
Le temps de voir naître des recettes dans le secret des cuisines avant qu’elles ne deviennent des plats incontournable de la carte.

Je pourrais en dire encore plus, mais vous n’auriez plus rien à découvrir si vous vous laissez tenter par cette BD hors des sentiers battus et ce serait dommage de ne pas vous laisser surprendre vous aussi !
Je file dans mon potager bichonner mes herbes aromatiques, c’est déjà un bon début !

En cuisine avec Alain Passard   Christophe Blain

 

 

En cuisine avec Alain Passard   Christophe Blain