J’avais besoin d’un outil  pour émincer très finement les concombres, radis, navets, pommes de terre… Le couteau c’est bien, mais la mandoline c’est l’outil idéal pour des tranches fines, régulières et rapides.
Avec internet c’est simple, on tape « Mandoline » dans un moteur de recherche et se retrouve avec une multitude de mandolines à tous les prix, de la plus simple à la plus sophistiquée. Le choix est énorme mais tourne autour de quelques marques soient abordables et grand public ou pro et hors de prix !!

Est-il possible d’avoir une mandoline professionnelle à prix grand public ?

La mandoline .... japonaiseAu détour d’un site je découvre la Mandoline japonaise BenrinerLa mandoline .... japonaise. Je me renseigne, je fouille,  je trouve quelques sites étrangers qui en parlent, visiblement c’est de la bonne qualité. La marque ne fait pas très japonaise, mais c’est du made in japan.
Et à partir de ce moment là je vois cette mandoline dans toutes les émissions de cuisine avec des chefs, ils l’ont pratiquement tous sous la main dés qu’il y a une asperge à tailler en lamelles, une courgette à émincer !!!
Je n’avais jamais fait attention à ce bout de plastique auparavant ! Le parfait cadeau pour mon Noël 2009!!!

Une mandoline de chef ? La preuve en images : (source francechef.tv)
La mandoline .... japonaise

Dans les cuisines du bristol - Eric Fréchon - 3 étoiles

La mandoline .... japonaise

Mandoline japonaise dans les cuisines de Yohann Chapuis - Greuze - 1 étoiles

La mandoline .... japonaise

Mandoline japonaise dans les cuisines de Nicolas Masse - Les Sources de Caudalie - 1 étoiles

La mandoline .... japonaise

Mandoline japonaise dans les cuisines de Michel Portos - Le Saint James - 2 étoiles

La mandoline .... japonaise

Mandoline japonaise dans les cuisines de La Madeleine - Patrick Gauthier - 2 étoiles

La mandoline .... japonaise

Mandoline japonaise dans les cuisines de Christophe Pelé - Bigarrade - 2 étoiles

La mandoline .... japonaise

Mandoline japonaise dans les cuisines d'Alain Perillat - Atmosphères - 1 étoiles


Alors quelles qualités ces chefs peuvent-ils bien trouver à cette mandoline ?
J’en vois plusieurs :

 

- la solidité : en plastique certes, mais un plastique épais, massif, on sent que l’on a pas cherché à économiser quelques grammes de matières premières pour augmenter les marges. Le but c’est visiblement la solidité et la durabilité. Elle peut tomber parterre sans problème, c’est du costaud.

- la simplicité : une molette et on règle l’épaisseur de coupe précisément.  J’arrive à couper des lamelles de radis tellement fines qu’elles en sont pratiquement transparentes. Pour une brunoise il suffit de placer une lame peigne, serrer 2 molettes et c’est tout. Pas de turbine à réaction et synchrotron atomique… que de l’efficace.

- l’hygiène : c’est en plastique, solide, un coup sous l’eau chaude et c’est propre. Et de temps en temps je la mets au lave-vaisselle, aucun problème, je pense même qu’elle pourrait y passer tous les jours sans souffrir.

- le prix : et oui quand on voit le prix d’une mandoline professionnelle en inox ça calme !!!! Pour le même budget on achète facilement 5 mandolines japonaises, une pour chaque poste de travail dans un restaurant. A la maison une seule suffira !

- l’encombrement :  La mandoline japonaise Benriner est plate, forme simple, je la suspends à un clou au mur, toujours sous la main, toujours prête.

- dernier point essentiel, l’efficacité : là on retrouve la tradition japonaise, ça coupe, bien, très, très bien. Il est indispensable de se servir du pousse légumes ou de gants. Ça tranche sec, avec une lame bien faite, épaisse. On retrouve la même impression de qualité/solidité.

La mandoline idéale ? Ça en a l’air en tous cas. Elle existe en 2 largeur de coupe : 6,5 cm et 9,5 cm.
La plus petite vous suffira dans 95 % des cas et c’est la plus facile à trouver sur internet aux alentours de 35 €.

La mandoline .... japonaise

La mandoline .... japonaise

La mandoline .... japonaise

La mandoline .... japonaise

La mandoline .... japonaise